Le sportif(ve) professionnel et la formation extra sportive.

De nombreuses personnes se posent la question de savoir comment les sportifs professionnels préparent l'après carrière. Je vous invite ici à trouver quelques éléments de contexte, pour en savoir un peu plus sur cette notion particulière.


Le centre de formation :

Dans les centres de formation des clubs sportifs français, il y a aujourd’hui une obligation légale de “double formation”. La formation académique y est obligatoire. Or celle-ci est souvent adaptée aux contraintes sportives et parfois en décalage avec ce que le sportif veut vraiment. La volonté première de TOUS, est que le jeune sportif devienne professionnel de son sport.

Par la force des choses la formation sportive altère l’investissement et la concentration du sportif dans la formation académique. Les jeunes qui sont en centre de formation ne peuvent pas exprimer pleinement leurs potentiels scolaires et universitaires par la présence du projet sportif.

Parfois le joueur démarre sa carrière sportive professionnelle avec un diplôme, parfois ce n’est même pas le cas. Ainsi, si le contrat professionnel est présent il y aura ensuite l’opportunité d’autres voies qui seront ensuite possibles pendant la carrière, représentant des solutions intéressantes.

Un des écueils de la double formation initiale vient du fait que la formation se fait entre 18 et 22 ans, et que ce diplôme n’aura plus beaucoup de valeur à 30 ou 35 ans à la fin de la carrière sportive : formation obsolète ou intérêt du sportif ayant évolué pendant sa carrière.

Bien entendu, la formation structure et donne aux sportif(ve)s des atouts indéniables mais en terme d’emploi direct ce n’est pas idéal. De plus l'appétence des sportif(ve)s pour la formation est bien souvent ébranlé par une utilité du diplôme non immédiate.



La formation tout au long de la carrière :

C’est une alternative forte au double projet initial des centres de formation et qui émerge de plus en plus dans le paysage des sportif(ve)s Pros ou de Haut Niveau. Bien souvent, les sportif(ve)s pros peuvent accorder entre 8 et 15 heures de temps hebdomadaire pour une formation académique.

De nombreux joueurs et joueuses se forment pour l’après carrière. Parfois après une définition de projet ou pas (nous y reviendrons). Les opportunités données par différentes écoles permettent de se former sur différents diplômes (en distanciel et/ou en allongeant la formation pour la rendre possible dans l’emploi du temps du sportif).

Ces formations sont une vraie plus-value et donnent un savoir théorique cohérent à des athlètes ou sportifs qui ont déjà un savoir être. Ainsi le(a) diplômé(e) a une expérience de vie plus riche. Il a relevé de nombreux écueils, a dû se remettre en question, a subi des échecs, a géré le succès, a gagné de l’argent…


La définition de projet professionnel :

Les sportif(ve)s ont la possibilité de se tourner vers des structures (syndicats, structure privée ou club) qui leurs permettent de réfléchir à la définition de leur projet professionnel, pour répondre à deux questions fondamentales :

- Qu’est-ce que je VEUX faire ?

- Qu’est-ce que je PEUX faire ?

Bien souvent, ils ne savent pas répondre à ces deux questions, parce que tout simplement ils n’en ont pas la capacité. Ils ne connaissent pas le monde du travail ou de façon parcellaire. Et c’est normal, ils vivent dans le sport depuis toujours. Ils ont besoin d’être aidés, guidés, accompagnés.

La définition de projet professionnel est un excellent outil pour commencer à se projeter vers l’après carrière. Nous le conseillons souvent car se lancer sans réfléchir dans un métier, est extrêmement périlleux.

L’après carrière doit être réfléchie, pensée, confrontée, pesée et cadrée. Parce que ce sont les 30 prochaines années professionnelles qui sont en jeu, prendre le temps de bien choisir est primordial pour savoir ce que l’on veut faire !



Le placement :

Se placer dans une entreprise est aussi une épreuve pour les sportif(ve)s. La culture et la connaissance de l’entreprise est limitée chez eux et c’est parfois difficile de s’approcher d’un monde que l’on ne connait pas.

C’est le cœur de métier de GA-Sports Conseil : le placement en entreprise des sportif(ve)s en après carrière. Faire le lien entre un patron, un DRH, un directeur commercial qui recrute et un(e) sportif(ve) est un métier.



L’accompagnement :

Placer un(e) ancien(ne) sportif(ve) dans une entreprise nécessite aussi un accompagnement à la bonne intégration de la personne après la signature du contrat de travail.

C’est également ce à quoi s’engage GA-Sports Conseil, habitué à comprendre ce qu’est le deuil de la carrière ou la courbe du changement pour les sportif(ve)s.

Sortir de l’enceinte sportive est un grand changement. Qui se fait avec succès lorsqu’on est au fait des questionnements normaux que cela engendre.


Pour en savoir plus. Où si vous trouvez que recruter un(e) sportif(ve) est pertinent.


Contactez nous !

18 vues0 commentaire